Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Émois par ci et moi par là

Petit Piment, Alain Mabanckou

1 Février 2016, 18:04pm

Publié par Emois par ci et moi par là

Petit Piment, Alain Mabanckou

Petit Piment est le surnom qui a été donné à Moïse qui n'est autre que le surnom d'un enfant "ramassé". Un petit orphelin affublé d'un nom à rallonge que je serai bien incapable de rapporter ici mais qui a son sens là-bas. Petit Piment a pour origine le fait que pour se venger de jumeaux malintentionnés qui deviendront plus tard ses acolytes, le jeune garçon avait versé de la poudre très très épicée dans leur nourriture.

Petit Piment vit au rythme de l'institution dans cet orphelinat du Congo. Chaque samedi il attend avec impatience le prêtre catholique qui leur conte la vie et les éclaire. Un jour Papa Makoulé ne vient pas... Alors lorsque le Parti Socialiste Congolais arrive au pouvoir et que tout est restructuré, Petit Piment abandonne non sans peine son ami de toujours Bonaventure (qui ne veut pas suivre) pour s'évader vers Pointe Noire, la grande ville. Il va y vivre une vie agitée jusqu'à manger du chat noir !

Puis il fera une bien jolie rencontre, celle qui sera associée à l'ambiance d'une vie de famille. Il rencontrera Madame Fiat 500 et "ses dix filles" à qui il va rendre de petits services. Malheureusement il y aura la chasse aux "putes zaïroises" et Petit Piment devra une nouvelle fois quitter cette famille de coeur dans laquelle il était heureux. Il va petit à petit perdre la tête, sans perdre le nord pour autant ce qui le conduira à la vengeance...

Ce livre, au début je l'ai trouvé un peu long. Il faut s'habituer à tous les noms qui ne facilitent pas la lecture même si on peut passer outre ce phénomène indissociable de la culture africaine. Et puis on se retrouve dans une atmosphère, dans l'ambiance de l'Afrique Noire, de sa culture et de ses ethnies, autrement dit différentes cultures. La lecture avançant on s'attache de plus en plus à Petit Piment et à ses péripéties.

Dans cette histoire rythmée au son d'une société à la politique corrompue, il y a pléthore de réflexions à la sauce africaine et donc beaucoup d'humour. Quand le garçon rencontre le psychiatre c'est à mourir de rire ! Et puis, au fil du roman, l'auteur paraphrase sans le citer des chansons de Georges Brassens, petit clin d'oeil qui a retenu mon attention.

J'ai  été touchée par cette lecture qui nous entraîne pour une vingtaine d'années dans la vie de Petit Piment au gré de ses aventures dans cette autre culture, cette autre façon de s'en sortir (ou pas). 

Et moi je ne connaissais pas Alain Mabanckou, je l'avais vu à La Grande Librairie et le livre me tendait les bras en arrivant à la bibliothèque. Alors je l'ai pris :)

Commenter cet article

Colette 02/02/2016 16:35

Coucou ! oh dommage, je pense que je me serais régalée de te lire !! il n'y a aucune obligation à participer chaque fois !!! je dis ça je dis rien ^^ le cognassier du Japon est en fleurs au jardin ......n'importe quoi !! gros bisous Evelyne !

Evelyne 02/02/2016 19:50

Un jour ça me prendra et tu seras surprise ^^ Des bisous Colette, j'espère que tu manges des crêpes hein ?

Evelyne 02/02/2016 19:48

Ya plus d'saison ma pôv' dame !!! J'adore les cognassiers :)

Colette 01/02/2016 21:46

Et visiblement tu as bien fait malgré un début laborieux !
Depuis l'année dernière, quand je prends un livre écrit à l' étranger, je suis obligée de prendre une feuille et de noter les prénoms (avec ceux des pays du nord, c'est pas triste non plus !!) sinon il me faut retourner en arrière pour me souvenir de qui est qui !!! moi je te le dis, fais pas bon vieillir ^^
Où vas tu nous entraîner la prochaine fois ?? as tu vu le jeu proposé par Lakévio (dans mes liens), il pourrait t'intéresser je pense ......Plein de gros bisous Evelyne !

Evelyne 01/02/2016 22:13

Bonsoir Colette, je ne prends pas de notes et ça me joue des tours pour me rappeler des livres dont je ne parle pas de suite. Mais c'est chouette de découvrir de nouveaux horizons et d'autres cultures même si on se dit qu'on est vraiment bien chez nous... je viens de terminer un livre qui se passe en grande partie dans l'enfance. Et je pars ensuite entre Charentes et Pyrénées d'après ce que j'en sais. Bisous bisous, belle soirée.

Ah oui pour le jeu je crois que j'ai compris ce que tu veux dire mais j'ai trop peur de ne pas être assidue... mais il est sympa !

margaux33 01/02/2016 20:11

un bon livre . bises bonne soirée

Evelyne 01/02/2016 22:15

Sans réfléchir il était sur le présentoir des livres ramenés je l'ai embarqué ! Bisous Margaux, à bientôt.

arlette 01/02/2016 20:07

epinglé dans ma liste...cela devrait me plaire

bises

Evelyne 01/02/2016 22:17

Rares sont les livres qui ne me plaisent pas en fait, ils sont très très rares avec plus ou moins de coups de coeur. J'entame ce soir "Le chant de l'océan"