Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Émois par ci et moi par là

La septième fonction du langage

10 Novembre 2015, 19:57pm

Publié par Emois par ci et moi par là

La septième fonction du langage

Ce roman de Laurent Binet fait partie de la rentrée littéraire. Je l'avais réservé à la médiathèque et en ai inauguré la lecture. Je ne sais pas si je vais avoir ce pouvoir de vous convaincre de le lire mais il y a 588 autres ouvrages à découvrir, me voilà rassurée !

Le roman commence par un accident. Roland Barthes se fait renverser par une camionnette de blanchisserie le 25 février 1980 (il mourra quelques jours plus tard) et se termine en 1981, un peu après l'élection de François Mitterrand aux présidentielles. L'accident a eu lieu alors que le grand Sémiologue, Professeur au Collège de France, sortait d'un repas en compagnie de Jack Lang et du candidat François Mitterrand. Jusque là nous sommes dans le réel.

Dans l'imagination de Laurent Binet en revanche ça court au grand galop. Barthes aurait eu en sa possession un document de la plus grande importance, celui qui dévoilerait "la septième fonction lu langage", celle qui permettrait de convaincre n'importe qui de n'importe quoi. Roland Barthes aurait donc été assassiné ! A partir de là l'auteur embarque tout le microcosme intellectuel littéraire et politique du moment dans un polar dont l'enquête est dirigée par le commissaire Bayard, bonhomme un peu bourru et giscardien, accompagné pour l'épauler d'un jeune thésard en Sémiologie et gauchiste, Simon Herzog. Ils vont vite découvrir que derrière cet assassinat se cache une société secrète, les "logos clubs" dans lesquels chacun veut prendre la place du dessus. Ce sont en fait des joutes oratoires où ne pas avoir le dernier bon mot peut coûter un bras... au mieux une phalange ! Et toute l'intelligentsia des années 70-80 se précipite dans les pages du roman, je donne une mention spéciale rigolade concernant les passages sur le couple Kristeva-Sollers mais toute l'élite de Saint-Germain-des-Prés y est plus ou moins pastichée (BHL est déjà présent, même que pour passer incognito il met une chemise noire haha ) -Foucault, Eco, Derrida, Edern-Hallier, Sollers, Kristeva, Lacan, Jean Passe et pas des moindres...- Parmi ce beau monde chacun chacune pourrait avoir voulu assassiner Roland Barthes, ils sont tous suspects ! Nos enquêteurs se retrouveront à Bologne, New-York, Venise et seront confrontés aux services secrets russes, roumains, japonais, bulgares ainsi qu'à la Camorra, aux Brigades rouges. C'est toute une période que l'on parcourt et c,est de la marche rapide.

***

C'est beaucoup pour cela que j'ai aimé le livre. Tout en étant dans un polar cocasse plein de facéties et de retournements, je révisais (revivais ?) une époque, une période pendant laquelle j'étais une très jeune maman et l'auteur un petit enfant. Bien sûr je m'intéressais et ne loupais jamais un vendredi soir à 21h30 pour regarder "Apostrophes", cette émission dans laquelle les protagonistes du livre sont pratiquement tous passés. "Chuuut maintenant vous dormez je laisse la porte ouverte" ggrrrrr je crois que le ton montait au fur et à mesure que l'heure approchait car j'étais allée voir les garçons plusieurs fois déjà qui faisaient la java. Il fut un temps où je donnais le dernier biberon de la journée... Je souris d'y repenser mais qu'est-ce que j'étais bien devant mon émission préférée ! Je me rappelle que je ne pouvais me procurer les livres que quelques années plus tard (financiairement parlant) mais toujours je me souvenais de ce qui m'avait fait envie, tous genres confondus évidemment hein ? parce que là c'est du haut vol quand même. Merci monsieur Pivot !

Accessoirement j'ai apprécié me balader, reconnaître Paris en marchant dans les pas des personnages, à Venise aussi un peu. Mais globalement j'ai beaucoup ri grâce à l'imagination de l'auteur et sans me poser trop de questions. Il y a des passages où je suis certaine que le réel et la fiction se confondaient mais on reste dans le flou de l'enquête fictive bien sûr. Il y a également quelques passages érotiques pas piqués des hannetons, je ne saurais dire s'ils sont de trop ou pas mais je vous avertis et puis c'était marrant.

Ce livre est difficile à chroniquer (déjà qu'avec moi d'habitude c'est du j'aime/j'aime pas ou carrément je vous le conseille ! Ce que je peux vous dire c'est que celui-ci est une farce érudite vraiment facile à lire

et moi au départ j'ai eu peur que ce ne soit pas le cas ! Roland Barthes je ne l'avais étudié qu'à travers le génie de Fabrice Luchini. Allez je vous fais des baisers amicaux (c'est plus littéraire que bisous mais c'est moins nounours)

Commenter cet article

chocoladdict 19/11/2015 10:27

tu me donnes envie de le lire, j'avais peur que ce soit peu accessible pour moi

Marielle 13/11/2015 13:20

J'ai entendu qu'il avait eu un prix, l'Interallié je crois !! Tu le décris tellement bien que malgré le côté très très littéraire, ça donne envie !!
Allez une dernière tasse de thé avec une tranche de pommiel et je file au boulot.
des bisettes

Evelyne 18/11/2015 11:54

C'est vrai qu'il faut connaître un peu les philosophes et auteurs cités et je t'avoue que parmi eux mon boulot un temps m'a bien servi... et Apostrophes ^^ Je bois du thé là maintenant, je t'en offre une petite tasse ? Plein de bisous Marielle :)

Colette 11/11/2015 22:55

C'est terrible, quand tu parles d'un livre, j'ai presque toujours envie de m'y plonger moi aussi ! pffff ^^ je ne lis pas très vite et pas assez souvent !
Apostrophes était une excellent émission que je ne loupais pas ! quand j'y repense, je me dis qu'un plateau où l'on fume ne se reverra certainement jamais plus !! je me souviens aussi de Bukowski complètement ivre !!! de gros bisous Evelyne !

Evelyne 18/11/2015 12:02

Il n,y "a" hein Maîtresse ? hihi

Evelyne 18/11/2015 12:01

Oh oui tu as raison pour les plateaux enfumés et les verres d'alcools aussi ^^ Bukowski oui et on l'a revu il n'y as pas longtemps, il était vraiment rincé rire ! Je te fais des bisous Colette, je viens te voir je sais que tu es rentrée :)

arlette 11/11/2015 00:45

Je l'ai inscrit dans ma liste....je ne réviserai rien car ce n'étais pas ma tasse de thé (je n'en buvais pas d'ailleurs) moi c'était pollak que je "suivait" mais jamais en ne faisant rien d'autre donc..de loin

kiss ma belle

Evelyne 18/11/2015 11:58

Ah moi aussi je regardais Pollak mais c'était le samedi et tard et toujours en tricotant à l'époque ^^ Même encore j'ai du mal à regarder la tété sans rien faire mais j'y arrive quand je suis vraiment intéressée maintenant ! Des bisous arlette

margaux33 10/11/2015 22:05

intéressant . bises bonne soirée

Evelyne 10/11/2015 22:10

Bises Margaux, j'espère que tu vas mieux. Appelle-moi et viens, si tu peux c'est quand tu veux !!

Mimi de Bruges 10/11/2015 20:21

Euh ! je ne vais plus oser t'adresser des bisous hihihi. Oui tu donnes envie de le lire, je crois que j'aimerai rencontrer tous ces personnages. Je vous embrasse chère Amie.

Evelyne 10/11/2015 21:27

Je crois que tu aimerais ce livre Mimi ! Pour les bisous t'inquiète je lis toujours avec des doudous tout doux ^^ Si tu ne fais rien dimanche on peut aller marcher, enfin tu me dis quand tu es libre je vais mieux et justement j'ai besoin de me refaire le souffle... Des bisous tout plein :)

lizagrèce 10/11/2015 20:12

En tous cas tu m'as donné envie de le lire !

Evelyne 10/11/2015 21:22

Chouette alors Liza :) Bises du soir